pregnant, woman, belly

ALIMENTATION DE LA FEMME ENCEINTE: CONSEILS ET ASPECTS PRATIQUES

L’alimentation  de la femme enceinte est essentielle pour sa santé et celle de son fœtus. Dans cet article on va voir des conseils et aspects pratique  pour l’alimentation et la nutrition de la femme en période de grossesse.

L’ APPORT ÉNERGÉTIQUE TOTAL de la femme enceinte est de  2 000 à 2 200 Kcal/jour  répartit comme suite:

Glucides = 50 % de l’apport .

Le glucose est la source essentielle d’énergie pour le fœtus. Le métabolisme glucidique est modifié pendant la grossesse du fait de l’hyperinsulinisme au cours des deux premiers trimestres et de l’insulinorésistance au 3ème trimestre. Les apports en glucides doivent être supérieurs à 250 g/j en privilégiant les sucres complexes. Le petit déjeuner glucidique est impératif (40 à 50 g d’amidon avec 80 g de pain, 6 biscottes ou 60 g de céréales).

Lipides = 30 % de l’apport

 Les lipides permettent le transport des vitamines liposolubles (A, D, E) et interviennent dans le développement des membranes du système nerveux du fœtus. En pratique, il convient de varier les corps gras et d’introduire des Oméga-3 (colza, poissons gras).

  Protides = 20 % de l’apport.

 L’apport recommandé pendant la grossesse est de 60 à 70 g / jour. Dans les pays industrialisés les besoins sont largement couverts par les apports spontanés (souvent > 80 g / j). Il faut toutefois être vigilant avec les patientes issues de milieux défavorisés ou végétariennes. Dans l’alimentation, il faudra veiller à associer les protéines animales (viande, oeufs, poisson, lait, fromage) aux protéines végétales contenues dans les céréales et les légumineuses.

Exemple : 18 à 20 g de protéines correspondent à : 

– 4 yaourts

 – 2 œufs 

– 100 g de viande, volaille ou poisson

 – 90 g de camembert

 – 70 g d’emmental 

– 1/2 l de lait.

La prise de poids physiologique pendant la grossesse est de 9 à 15 kg. Une prise de poids de plus de 15 kg chez une personne de corpulence normale expose à un risque de complications accrus lors de l’accouchement.

Une prise de poids de 1kg par mois pendant les 2 premiers trimestres et de 500g par semaine au cours du dernier trimestre est considérée comme normale. Les femmes obèses doivent prendre moins de poids pendant leur grossesse  que les femmes maigres (10 kg en moyenne).

 ● Un apport énergétique < 1500 kcal/j entraîne la production de corps cétoniques (délétères pour le développement cérébral du foetus), un retard de croissance intra utérin, et donc un faible poids de naissance.

● Un faible poids de naissance (< 2500g à terme) est un facteur de risque d’obésité, et de syndrome métabolique à l’âge adulte.

● Le tabac altère le développement placentaire et l’alcool est toxique pour le cerveau du fœtus (pas de seuil de risque).

  • La fermeture du tube neural survient au cours des 3 premières semaines de gestation et la carence en acide folique (Vit B9) augmente le risque de spina-bifida. Les apports nutritionnels conseillés en vit B9 sont de 400 µg/j chez la femme enceinte ou allaitante.

aliments riches en acide folique : 

○ levure, foie : > 200µg/100g 

○ salade verte, châtaigne, noix, amandes, pâté de foie : 100-200µg/100g
 ○ légumes verts, maïs, petits pois, pois chiche, melon, fromages fermentés, œufs : 50-100µg/100g 
○ agrumes, bananes, kiwis, céréales complètes : 25-50µg/100g
  • La vitamine D intervient, au-delà du métabolisme phosphocalcique, sur les mécanismes de différentiation cellulaire. Une carence en vitamine D est quasi constante en fin de grossesse.

Que faire en pratique

prendre 3 repas par jour

 fractionnement de l’alimentation quand vomissements au 1er trimestre, reflux gastro¬oesophagien

Calories :  minimum : 1600 kCal/j

  Protéines : ≥ 1g/kg/j (besoins normalement couverts par une alimentation équilibrée)

 Fer : supplémentation systématique conseillée dès la fin du premier trimestre, notamment chez les femmes à risque de carence (grossesses rapprochées, faible consommation de viande, antécédent de carence martiale) (50mg de fer métal/j).

Calcium : > 1000 mg (allaitement : 1300 mg/j)

Vitamine D : une supplémentation systématique est conseillée à la fin du 2ème trimestre (100 000UI per os en 1 fois)

 Acide folique (Vit B9) : corriger le déséquilibre alimentaire avant la grossesse ; si peu envisageable, supplémentation systématiquepar 1 cp de 0,4 mg qui doit être prolongé tout au long de la grossesse car la carence en acide folique favorise également la prématurité et le retard de croissance intra-utérin (en cas d’antécédent d’anomalie de fermeture du tube neural, majorer la supplémentation à 5 mg d’acide folique).

Alcool : s’abstenir de toute consommation.

 arrêt du tabagisme (actif et passif)

 la supplémentation en vitamine A est contre-indiquée pendant la grossesse (ne pas dépasser 3000 UI/jour au trimestre, car au delà effet tératogène). De même, la consommation de foie (organe de stockage de la vitamine A) en début de grossesse doit être limitée. Il faut donc se méfier des poly-vitamines (contiennent de la vitamine A).

prévention de la listériose : informer systématiquement sur les enjeux des mesures de prévention et fournir les éléments de prévention sur un support écrit laissé à la personne en fin de consultation

 Mesure de prévention de la toxoplasmose chez la femme enceinte non immunisée:

 ● Consommer la viande très cuite (les kystes sont détruits par la chaleur)

● Se laver soigneusement les mains après avoir manipulé de la viande crue

 ● Bien éplucher et rincer à grande eau les légumes et fruits consommés crus, ainsi que les herbes aromatiques

 ● Eviter le contact avec les chats et surtout de toucher ce qui a pu être contaminé par leurs déjections

 ● Ne jardiner qu’avec des gants et se laver les mains après.

Si vous avez apprécié le contenu de cet article , n’hésitez pas à le partager  pour avoir le maximum d’intérêt.

 pou allez plus loin  et développer  vos connaissances sur la nutrition et santé, je vous propose cette formation vidéo sur comment manger  sain et équilibré chaque jour. 

  • Vous allez découvrir les aliments à prendre et ceux à éviter pour  être en bonne santé.
  • Les informations que vous allez trouver  concernent les adultes, les enfants et les personnes âgées.
  • Vous allez aussi découvrir les secrets pour perdre du poids et comment calculer les apports caloriques des différents aliments.
  • Vous trouvez aussi un guide écrit  qui contient des conseils et des astuces pratiques pour avoir un régime sain , healthy et  équilibré.

Découvrez plus cette formation en cliquant  ici 

Partagez sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *